Catégories
Expositions temporaires Muséograph'idées

MECARÕ. L’Amazonie dans la collection Petitgas. MO.CO. Hôtel des collections, Montpellier

MECARÕ. L’Amazonie dans la collection Petitgas.
6 mars – 20 septembre 2020
MO.CO. Hôtel des collections, Montpellier
Page de l’exposition

Il s’agit de la première présentation institutionnelle de la collection de Catherine Petitgas, figure clé de la reconnaissance de l’art contemporain d’Amérique Latine en Europe, qui a rassemblé en une vingtaine d’année plus de 900 œuvres. L’exposition du MO.CO. Hôtel des collections propose une sélection d’une centaine d’œuvres d’une cinquantaine d’artistes du bassin amazonien en mettant en lumière les relations entre les artistes et leur environnement social, économique et mental.

C’est la première exposition que je trouve à mon goût au MO.CO. Hôtel des collections. Des œuvres plurielles, multimédia et multisupport, colorées et immersives donnent un aperçu très vivant et de la collection Petitgas. Je ne m’y suis pas assez promenée pour faire une critique scénographique complète, cependant, je souhaite faire un billet sur le mobilier de l’exposition.

Mobilier de l’exposition © Museographies.com
Finitions du mobilier de l’exposition © Museographies.com

La scénographie a été conçue par le duo montpellierain Mr. & Mr., Alexis Lautier et Pierre Talagrand. Ces créateurs ont déjà eu l’occasion de collaborer avec l’institution en imaginant l’architecture intérieure du café de La Panacée, une salle d’exposition temporaire faisant partie du MO.CO.

Café de La Panacée © Marie Havard – Office de tourisme de Montpellier

[Leur travail] ressemble à un work in progress permanent au service d’une idée récurrente : « architecturer des projets à partir d’une idée folle ». Le duo raconte ainsi des histoires, poétise les fonctionnalités de l’objet et apporte un imaginaire qui reste connecté aux besoins quotidiens.

Texte du site de l’exposition

L’utilisation de matériaux naturels pour le mobilier d’exposition – liège et bois contreplaqué – soulignent le côté organique omniprésent dans les œuvres de la collection. La forme à la fois minimaliste et imposante des socles, des mises à distance et des assises met en valeur les couleurs et les textures des œuvres et crée une atmosphère particulière dans certaines salles.

Assise conçue par Mr. & Mr. © Museographies.com
Mise à distance imaginée par Mr. & Mr. © Museographies.com

Par moments, des palettes et des cagettes sont utilisées pour présenter certains artefacts, donnant ainsi une impression de proximité avec l’oeuvre, tout en revendiquant un côté DIY.

Réemploi d’éléments pour le soclage © Museographies.com

On retrouve également des plaques de ce liège couleur chocolat dans les espaces de circulation, comme en dessous des rambardes d’escaliers ou bien dans les couloirs. Cette touche permet de rappeler l’esthétique expographique durant les passages d’un niveau à un autre, l’exposition s’étendant sur 3 étages.

Mobilier expographique dans un couloir © Museographies.com

J’ai été agréablement surprise d’une telle réussite pour la mise en avant des œuvres : il y a à la fois ce côté DIY affirmé, et une volonté marquée de réfléchir au mobilier muséal dans une démarche éco-responsable. Une tendance qui s’affirme depuis quelques années, mais qui, dans ce cas précis m’a semblé particulièrement réussie du point de vue esthétique. Cela m’a rappelé un billet du blog L’art de muser à ce sujet.

N’hésitez pas à me partager d’autres articles sur le même thème !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *