Henri Focillon – La conception modernes des musées,

   « Les musées sont ouverts au public pour qu’il y cultive sa sensibilité, pour qu’il y exalte son imagination. On ne va pas pour se renseigner dans les concerts : on essaie d’y être heureux. […] il faut que les musées soient considérés comme des espèces de concerts, il faut qu’on y apprenne à sentir avec profondeur, à imaginer avec richesse et diversité. […] Le public doit sortir des musées avec une notion accrue de la vie. […]
   L’essentiel c’est qu’un musée soit vivant […] : on vient ici, non pour juger, mais pour apprendre, et, plus encore que pour apprendre, pour être heureux et pour aimer. »

Henri Focillon – La conception modernes des musées
9ème Congrès International d’histoire de l’art, Paris, 1921.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *